Humeur

Bienvenue jolie princesse…

Je ne sais pas trop comment débuter ce billet. Le trop plein d’émotions sans doute.
« Éléa vient d’arriver. » Voici le début du message, lu à 3h45 ce matin.
Éléa…quel doux prénom. Mais je crois que si elle s’appelait Roberte ou Bougaillée (comme son frère avait décidé de l’appeler), j’aurais trouvé cela tout aussi charmant. On appelle ça la subjectivité. Ou l’amour pour ce petit-être qui voit enfin le jour.

Cette jolie brunette, c’est l’œuvre de ma meilleure amie, Cécé des Bois. Et de Roro aussi, ça vaaaaa !

Cécé, c’est une boule d’énergie, de joie de vivre, une possessive au grand cœur avec un large sourire qui illumine votre journée. Cela fait… oh putain punaise 19 ANS que la rencontre a eu lieu. Sur une piste d’athlé. Même collège mais jamais dans la même classe. Pas le même lycée non plus. Je suis restée à Tours pour mes études de journalisme, elle est partie à Orléans puis Chartres pour devenir instit’.
Je suis partie, à mon tour, en Vendée pour exercer mon métier et elle a rejoint Blois pour enseigner à ses élèves.
Jamais nous n’avons perdu le contact. Jamais. Certes, elle tombe souvent sur mon répondeur. Mais un texto vient vite rattraper le coup.

Nos instants bonheur à toutes les 2 (et tous les 4 avec nos mecs) sont nombreux. Certains ressortent plus particulièrement : les annonces de sa 1ère grossesse, de son mariage, de ma grossesse, de sa 2e grossesse ; son mariage, nos fous rires… Ce sont évidemment les moments forts de nos vies.

J’ai été une spectatrice assidue de sa 1ère grossesse. J’ai eu ce rôle privilégié de témoin à son mariage. Mais je n’ai pas été aussi présente que je l’aurais souhaité pour sa 2e grossesse. Pas aussi présente physiquement mais peut-être davantage par la pensée.
Le 12 novembre, terrible attente. Cécé veut une fille, elle l’a toujours dit. Son 1er loulou est terriblement craquant, c’est le plus beau des p’tits hommes, vraiment. Mais Cécé est plutôt du genre trèèèèèèèèès têtue. Et donc j’attends ce coup de fil après la 2e écho, l’écho du sexe quoi. Et nous voilà libérées, c’est une fille qui fait la java dans son bidou. Point de dépression à l’horizon.

Je me suis retenue de filer dans une boutique. Pas très longtemps en fait car Cécé avait repéré une jolie paire de Kikers violine vernies pour sa puce. « Elle chausse du combien ? » me demande la vendeuse. « Elle n’est pas encore née mais ce sera une crevette. Une jolie crevette« . Allez, hop, dans le sac. J’ai pris 2 – 3 autres trucs mais fouineuse qu’elle est, Cécé viendra peut-être faire un tour par ici et je voudrais garder un peu l’effet surprise.

Les femmes enceintes sont belles. Oui, non, peut-être. Cécé, elle, est canon. Enceinte ou non. Et elle a beau râler après sa petite dizaine de kilos pris pendant sa grossesse, elle est magnifique. Tout dans le ventre, rien dans le popotin et même pas l’ombre d’un double menton. Canon, j’vous dis.

Désormais, elle fait partie du clan des « mamans de 2 crapules ». Son temps sera encore un peu plus précieux mais nous serons toujours là l’une pour l’autre, je le sais. C’est ma copine et pis c’est tout. Ma copine a eu sa fille si attendue, sa petite Éléa.

Il ne me reste plus qu’à te rencontrer jolie merveille, Tata Marie a vraiment hâte.
En attendant, profite. Dors, mange et savoure cette vie qui t’attend. Tu as des parents et un grand frère géniaux ❤ ❤ ❤

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s