Education

Oui, je le laisse tomber. Et alors ?

On le lit partout désormais : il y a de nombreuses expériences que l’on découvre à la naissance de son enfant.
Et je crois que ce qui agace n’importe quel nouveau parent plus que tout, c’est le jugement porté par les AUTRES sur l’éducation de SON enfant. Tous les domaines sont passés au crible : le sommeil, les repas, la façon d’éduquer son enfant, etc.
Nous avons suffisamment de doutes comme ça pour ne pas vouloir une pression supplémentaire !

Partager son expérience, c’est vraiment différent de « juger ». Lors d’une discussion, quand un parent m’expose un couac avec son enfant, je n’hésite pas à « partager » mon vécu (mon vécu qui a 18 mois hein ^^). Ou partager des pratiques testées chez d’autres parents pour sortir d’une impasse. J’essaie de donner des « clés ». Mais jamais je ne porte un regard accusateur sur la façon de faire. Et j’aime qu’il en soit de même dans l’autre sens. D’ailleurs, je n’hésite pas à quémander vos conseils 🙂
J’estime que chacun fait ce qu’il veut, du moment que c’est pour le bien de son enfant !

Aujourd’hui, je veux ainsi vous parler des « risques » que je fais courir à Martin.
Plutôt que des risques, je parlerais d’expériences, d’aventures, de nouveautés. Mais du point de vue de certaines personnes, il s’agit de dangers inconscients.

Soyons d’accord : je ne vais pas laisser Martin seul à 10 mètres devant moi alors qu’une route passe juste sous son nez.

En revanche, s’il veut prendre de la terre à pleine main, sauter dans les flaques, essayer de remonter le toboggan à l’envers (peine perdue !), grimper sur une structure interdite aux moins de 3 ans, courir dans une descente, toucher une plante qui « pique », se précipiter vers la mer, marcher pieds nus dans l’herbe, monter sur une chaise de « grand »… je lui donne l’autorisation. Ou plutôt, je le laisse faire. Et je zieute. Et de temps en temps, je laisse échapper un « Martin, fais attention/sois prudent, tu pourrais tomber/te piquer/etc.« 

Mais rares sont les fois où je crie « Noooooon Martin, ne fais pas ça !« .
Je veux qu’il teste, qu’il fasse ses propres expériences.

Nous n’avons pas d’escaliers à la maison. Mais il y en a chez ma grand-mère. Il y a quelques jours, j’étais seule avec lui dans cette maison aux escaliers. Je m’étais faite la réflexion 1h plus tôt qu’il n’avait pas encore tenté de grimper alors que moi, sa maman, enchaînais des allers-retours à l’étage. 1h plus tard, je surprends Martin à la moitié des escaliers. Il rigolait comme un p’tit fou, ses yeux malicieux me transmettant un message bien clair : « Oups, je viens de me faire prendre. Mais c’est trop drôle !« .

J’ai crié ? Je lui ai sommé de descendre ? Du tout. Je l’ai encouragé à poursuivre sa montée. « Vas-y Martin, monte jusqu’en haut. J’arrive aussi, je vais te rejoindre« . Je l’ai rejoint, calmement. Nous avons passé un moment à l’étage puis il a voulu redescendre.
Et là, c’est le drame. Ou pas. Je lui ai montré la technique, pour descendre marche par marche, en arrière. Au bout de 3 marches, mon p’tit mec a réclamé les bras de sa maman.
Et je lui ai expliqué : « quand on monte, il faut ensuite redescendre. Et c’est moins facile. Il faut y aller doucement. Si tu n’y arrives pas, tu appelles Maman. Je viendrai t’aider. »
Le lendemain, nous partions de la maison aux escaliers mais Martin n’a pas voulu remonter à l’étage 😉

Je me souviens de la réaction du pédiatre, à qui j’avais confié que je n’étais pas constamment derrière Martin lors de ses premiers pas : « en fait, c’est drôle. Vous avez la réaction d’un papa. Ou d’une maman qui a plusieurs enfants. Et ce n’est pas un reproche. Si Martin tombe, ce sera de sa hauteur. Il ne risque pas grand chose.« 

Depuis, Martin court, lance des cailloux, goûte du pamplemousse, des poivrons, de l’eau pétillante, grimpe sur son toboggan jugé trop grand pour son âge, il plonge la tête dans l’eau à la piscine… Bref, il multiplie les expériences et ça me va.

Et lorsqu’il tombe, se fait mal, je suis là. Je me précipite rarement. Souvent même, je le laisse se relever, venir vers moi. On regarde son bobo et je lui parle du « risque » qu’il vient de prendre. Et surtout je lui fais un gros câlin.

Je ne suis pas inhumaine. Peut-être pas assez « maman louve » et même imprudente et irréfléchie pour certains. Chacun a ses propres limites. Et on ne juge pas. JE ne juge pas les mamans qui ont peur et qui accompagnent leur loulou. Je le comprends.
A deux reprises déjà, j’ai surpris Martin avec une abeille entre les doigts. Beurk ! Brrrr !
Réflexe : je lui fais lâcher l’abeille illico presto, en mode beaucoup moins sereine que lorsqu’il remonte le toboggan à l’envers. Je le répète : chacun a ses propres limites. Respectons-les. Évitons les regards accusateurs.

Martin est un peu casse-cou et j’ai pris le parti de ne pas me mettre de pression.
Il tombe. Et il tombera encore. Il se fait mal. Et il se fera mal encore à de nombreuses reprises.
Je suis sa maman. Je veux limiter sa douleur, ses chutes mais aussi ses angoisses et l’encourager dans ses nouvelles aventures. Je souhaite qu’il garde son insouciance le plus longtemps possible ❤

02
Alors que je prenais cette photo, deux mamans me jetaient des regards accusateurs. Genre : « elle laisse monter son fils à cette structure pas adaptée pour son âge et en plus elle le prend en photo ! » Don’t care ! J’étais juste à côté…
21
Oups, ça pique !
12
Mettre ses mains dans l’eau boueuse…
04
Picoti, picota… et la poule picora le doigt 🙂
06
Remonter le toboggan à l’envers !
01
Sentir l’eau glacée sous ses pieds. Et plus si affinité.

Quelles sont les plus grosses frayeurs que vous ont faites vos loulous ?
Comment appréhendez-vous les « risques » pris par vos enfants ?

Publicités

12 réflexions au sujet de « Oui, je le laisse tomber. Et alors ? »

      1. J’ai​toujours été une casse cou alors je laisse faire mon fils comme moi sans dramatiser et sans tenir compte des autres même ma belle mère à qui je dis toujours « laissez faire » 😝
        Je n’attends pas de 2eme 😜

        Aimé par 1 personne

  1. Moi j’essaie aussi mais ma nature me rattrape et je suis toujours quelque mètres derrière à les surveiller et les driver! Mais je comprends tout à fait ce que tu veux dire, hormis grands risques, il n’y a aucun mal à les laisser tester et expérimenter eux mêmes, tant qu’on est là pour eux s’ils en éprouvent le besoin.

    Aimé par 1 personne

  2. A la naissance de mon « Grand » … petit moment de panique … et, quoi que je fasse (tout ou son contraire), ce n’était jamais « bien » ! Alors, autant en prendre son parti, se dire qu’on fera « du mieux qu’on pourra » et prêter peu de cas aux regards accusateurs ! Ma réflexion de maman un peu paumée à une copine puéricultrice : « s’il y avait un mode d’emploi, j’espère bien que les bébés auraient la bonne idée de naître AVEC leur notice » ;))
    Dans l’ensemble, je suis plutôt en mode « expériences = apprentissage » (le schéma tradi « papa/maman » est un peu inversé chez nous !), sauf risque sécuritaire majeur, bien sûr !

    Aimé par 1 personne

  3. Le mien ne marche pas encore mais j’ai la même philosophie que toi.
    Bien sûr qu’il faut être derrière mais le laisser faire ses propres expérience est tout aussi important. Comment peut il apprendre si on ne lui en donne pas les moyens et que l’on dit juste « ne fais pas ça » ! Même un adulte ne comprendrait pas pourquoi !
    Et les regards accusateurs on s’enfout 😀
    bises

    J'aime

  4. Je suis un peu pareil avec Tess. Mais bon j’avoue que mon expérience de ce weekend me fait réfléchir un peu: un point de suture à l’arcade sourcilière pour une chute sur la table… On s’en veut beaucoup avec le papa… Mais je ne suis pas certaine pour autant de changer de philosophie.

    J'aime

    1. Aie aie aie ! Martin lui s’était pris le coin d’une table en verre dans la joue… un bel hématome 😔 Ils nous font de sacrées frayeurs par moment mais il ne faut pas s’en vouloir, cela fait malheureusement partie de leur apprentissage… petit à petit ils prennent de l’assurance et nous on respire 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s