Voyages et sorties

Notre séjour à Grande Canarie – 2e partie

Cela fait déjà un mois que nous sommes revenus de Grande Canarie.
Et ce séjour me paraît déjà bien loin. Heureusement, les photos sont là…
Comme je l’expliquais ici, nous étions dans un complexe hôtelier de luxe.
Pour autant, voyage est synonyme de découvertes et visites pour moi.
C’est moins facile avec Martin mais nous avions malgré tout décidé de louer une voiture durant 3 jours afin de découvrir 3 parties de l’Île : le centre, le nord et l’est.
Avec notre Bible sous le bras, comme d’hab’ : le guide Lonely Planet (et si j’ai un avis à soumettre, ce guide-là, pour Grande Canarie, n’est pas au top niveau resto).

Avant de commencer par la visite du jour, quelques infos sur le climat de Grande Canarie : dans le Sud, où nous étions, il fait 10 degrés de plus qu’au nord.
Dans le Sud toujours, seulement 9 jours de pluie par an alors qu’au Nord il y a des averses régulièrement.
Pour résumer, le Sud est aride, il y a les Dunes. Le Centre est montagneux et le Nord est vert.

Aujourd’hui donc, direction le centre de l’Ile, le côté montagneux.
Je vais vous avouer un truc. Depuis 32 ans, je suis malade en voiture. Je suis la spécialiste du VV (Virages = Vomito). Cette fois, je me suis vraiment concentrée, j’ai respiré comme une femme enceinte dont le col est ouvert à 9 et qui s’apprête à accoucher sans péridurale. Alors ça fait sourire le Barbu mais pas moi.
Heureusement, je sais que ça vaut le coup d’œil à chaque fois (pas le vomito hein, les paysages).

Donc, lors de cette journée, nous avons visité Fataga, Tejeda, Artenara et Teror.
C’est plus lisible avec une carte.

carte grande canarie déf
Carte qui provient du guide Lonely Planet

 

. Fataga .

Plein de virages pour y parvenir mais c’est beau. Mais beaucoup trop de virages à mon goût. Bref. En moins d’une heure, on passe des plages de sable fin à un décor montagneux.
Fataga est un joli petit village perché en haut d’une vallée avec des maisons blanches, des rues étroites, une église coquette et des vignes. Les photos parlent d’elles-mêmes.

010203

04
Martin imperturbable pendant que Maman souffle comme un bœuf pour faire partir ses nausées ^^

050607

08
Des « petits » cactus !
09
Oups, je me suis trompée. Allez, on remonte haha 🙂

1011121314

15
Rien de mieux qu’un p’tit tour aux jeux avant de reprendre la voiture. Sauf qu’ils étaient brûlants 😦

16

Le temps file super vite et il était déjà temps de manger un morceau. Ni une, ni deux, je suis les recommandations du guide Lonely Planet et on s’arrête à moins de 2 km de là, à el Finca El Molino del Agua : un restaurant situé au milieu d’une palmeraie. « Carte canarienne correcte » selon Lonely Planet.
Vue imprenable sur les montagnes, à l’ombre. Lieu très chouette. Mais nourriture affreuse. Une salade ? Prenez des boîtes de conserve, mélangez le tout, sans assaisonnement et vous obtiendrez votre plat. Pour un prix exorbitant.
Heureusement que le lieu est sympa et que nous avons fait connaissance avec un Marocain parlant français, maître d’un joli oiseau. Arrêtez vous boire un verre mais pas plus. Et pas de Sangria. Elle était « Baaaaaaah » comme dirait Martin.

171821

22

 

24

. Tejeda .

Pas de dessert vous pensez bien et ce fut la meilleure idée de la journée puisqu’à Tejeda, nous nous sommes arrêtés à la Dulceria Nublo Tejeda. Une pâtisserie remplie de délicieux gâteaux aux amandes.
Quant à Tejeda, c’est encore un village charmant, figurant même parmi les plus beaux villages au monde, au même titre que le Mont Saint Michel. Perso, je trouve qu’il ne faut pas exagérer. La comparaison est un peu osée.

2526

27
Mon boudeur préféré. Il voulait le gâteau entier et Maman ne lui a proposé qu’un morceau.

2829303132333435

 

. Artenara .

On reste dans les superlatifs. Après l’un des plus beaux villages au monde, direction le plus haut village de l’Île. Artenara est bien connu pour ses maisons troglodytes (certaines sont encore habitées. Dans les autres, on y trouve restaurants et musées).
On a préféré s’arrêter quelques minutes à un mirador (belvédère) pour observer la vue, les fameuses grottes et le Corazón de Jesus (sorte de Cristo Redentor, semblable à celui de Rio en beaucoup plus petit).

36
Vous l’apercevez en haut de la colline le Corazon de Jesus ?

37

 

. Teror .

Cette ville porte très mal son nom tellement il est agréable de déambuler dans ses jolies rues. Et en particulier la Calle Real où l’on profite d’une enfilade d’anciennes maisons aux couleurs ives et aux balcons travaillés. Tellement travaillés que certains sont plus coûteux que l’habitation elle-même.

463840424544

43
Il devait y avoir une fête dans l’école de la ville car nous avons aperçu plusieurs jolies petites filles vêtues de leur costume d’époque.
47
Particulière cette barbe dessinée sur ce poupon hein ?!
39
L’immense Basilica de la Virgen del Pino !

41494850

C’est ici que s’arrête notre 1er périple.
La prochaine fois, je vous emmène à l’Est de l’Île.

Sur le même thème :
. Les vacances à 3 (ou plus !) ici
. On met quoi dans la valise de Bébé en vacances ? ici
. Comment nourrir son bébé en voyage ? ici
. Notre séjour à Grande Canarie – 1ère partie ici

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Notre séjour à Grande Canarie – 2e partie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s